13 réponses
  1. pat d pau
    pat d pau à |

    Non l’avenir c’est le 100% electrique ! et pas une electrique avec prolongateur..
    Tout le monde veut une ZOE alors que personne ne veut une prius. C’est la triste realité! L’hybride n’a pas d’avenir ou alors très peu.

    Répondre
    1. SGL
      SGL à |

      La solution !? :
      Une Zoe avec un petit monocylindre avec 15 litres d’essence avec déclenchement par le conducteur dès le départ du trajet en cas où celui-ci devra être plus ou moins supérieur à 120 km.
      Aurait-il la place de mettre ce monocylindre comme prolongateur d’autonomie sans refaire toute la conception à partir de zéro ??? Peut-être en augmentant l’empattement ?

    2. wizz
      wizz à |

      un monocylindre de quelle puissance?

      la taille du réservoir d’essence détermine l’autonomie de la voiture

      la puissance du moteur thermique détermine la puissance mécanique de la voiture (lorsque la batterie sera trop vidée pour pouvoir assumer l’alimentation du moteur électrique), et donc détermine l’agrément de conduite de cette voiture

      alors combien de ch ce moteur thermique devait il être capable d’en fournir?

    3. SGL
      SGL à |

      Alors là @wizz
      Je sèche un peu !
      Un Lombardini (ou équivalent )d’une vingtaine de chevaux, uniquement comme groupe électrogène juste pour prolonger l’autonomie de 200 km environ.
      http://www.lombardinigroup.it/fr/products/gasoline
      comme pour i3 le groupe ne doit pas avoir la puissance pour mouvoir le véhicule batterie à plat car il deviendrait trop lourd et volumineux. Dans l’esprit la voiture doit rester un véhicule électrique .
      techniquement cela doit être faisable !

    4. wizz
      wizz à |

      http://www.lombardinigroup.it/documents/266679/301090/Courage_%2815-27%29_-_English.pdf

      j’ai pris le premier exemple venu
      il fait 36kg à sec, pour 22ch max

      http://www.tremery.psa.fr/fileadmin/sites/TREMERY/docs/DPMoteurEB.pdf

      à titre de comparaison, le 3 cylindres PSA 1.2 VTI développe 82ch en version atmo, et ne pèse que 64kg

      Donc 36kg à sec, auxquels il faudra rajouter l’alternateur, ca va faire lourd

    5. SGL
      SGL à |

      bon merci @wizz de m’avoir répondu ( Grrrrrrr il a réponse à tous !)
      intéressant tes devis de masse, effectivement les 36kg + l’alternateur + le réservoir d’essence (ou diesel ) et la pompe risque de faire une centaine de kg : trop pour la Zoe , déjà très (trop) lourde pour le segment B.
      mais c’était bien d’avoir essayé de trouver des solution , par contre ce devis de masse serait beaucoup plus supportable et réalisable avec le segment supérieur (future Mégane hybride ?).

    6. Thibaut Emme
      Thibaut Emme à |

      Pour pouvoir ajouter un petit bloc tournant à régime constant (pour maximiser le rendement) avec tout le barda il faut alléger d’un autre coté.
      La Zoe fait 1428 kg. Pour l’alléger de 100 kg, il faut sacrément taper dans les équipements et rajouter des matériaux légers pour certaines éléments de carrosserie.

      Dans le premier cas on baisse l’impression de l’acheteur d’en avoir pour son argent et d’avoir « une vraie voiture ».
      Dans le deuxième cas, cela fait grimper la facture. Aluminium, Plastiques renforcés de carbone, autre…tout cela co^ute bonbon et alourdi la note et le positionnement de la Zoe.

      BM a placé sa i3 au dessus en terme de prix et peut donc y mettre la techno plastique renforcé de carbone. La i3 sans son moteur fait 1270 kg et 1390 avec le range extender…

  2. Gege
    Gege à |

    Sauf que les matériaux nécessaires pour faire les batteries existent en quantité très rare, il n’y en aura pas assez pour tout le monde! Et ca obligerait à construire bon nombre de centrales nucléaires (green »peace » va pas être content du tout!)

    Répondre
    1. Olivier
      Olivier à |

      prius: voiture la plus vendue au monde. Zoe : echec commercial. C’est regrettable pour la zoe mais c’est ainsi

    2. Thibaut Emme
      Thibaut Emme à |

      La première Prius était « un échec commercial » et il a fallut attendre 12 ans pour vendre 1 millions de Prius.

      La version NHW10 (la 1ère Prius 1, 1998-2000) s’est vendue à rien du tout (au Japon seulement). La NHW11 (la Prius 1 phase 2) s’est écoulée à moins de 100 000 unités en 4 ans.
      La Prius 2, la NHW20, celle par qui le succès a vraiment commencé la success story de la famille Prius que plus tard.
      1 million d’unité passés en 2008 soit 10 ans après le lancement du premier modèle ;)

      Certains auraient abandonné devant cet « échec commercial » :D

    3. SGL
      SGL à |

      << Zoe : echec commercial >> n’allons pas trop vite, la Prius à au même moment serait une catastrophe industrielle .
      Déjà en 2014 avec Le c^able pour se brancher sur n’importe quelle prise risque de changer la donne d’une manière positive sans compter l’exportation vers la Norvège, entre autres.

    4. SGL
      SGL à |

      Je considère la Zoe, à tort ou à raison, comme la meilleure VE au monde du point de vue rapport qualité-prix
      Si elle devient un échec malgré le c^able pour se brancher sur n’importe quelle prise, j’ai un sérieux doute sur le succès de l’ensemble des VE.

    5. wizz
      wizz à |

      Ces matériaux ne sont pas si rares que ca.
      Ils sont « rares » par rapport à un contexte donné

      Par exemple des hydrocarbures. On savait depuis longtemps que le sous sol canadien en regorge de sable bitumeux. C’est difficile d’en exploiter. Il faut des tractopelles, des camions, transporter des millions de tonnes de sable mélangé avec du bitume, rincer à l’eau chaude et des solvants pour séparer le bitume. Utiliser le procédure de craquage pour découper ces longues chaines de carbone en plusieurs molécules courtes, c’est à dire du carburant liquide. C’est cher…

      Dans les pays du Golfe, il suffit de percer un trou au bon endroit, et il jaillit du pétrole sous pression, sans faire le moindre effort, et ce pendant 30 ans. Et donc pendant des années et des années, on ne considérait comme réserve d’hydrocarbure que le pétrole liquide, avec donc une certaine quantité….

      Puis le prix du pétrole a grimpé, rendant l’exploitation du sable bitumeux enfin rentable. Dès lors, la quantité de pétrole disponible sur Terre vient d’être augmenté

      Idem pour le gaz. Un puit de gaz classique, c’est une grande poche sous pression où le gaz a pu migrer d’un peu tout autour, et se concentrer dans cette poche. Et si jamais la nature du sol est imperméable, rendant impossible la migration du gaz dans le sous sol, alors le gaz reste là où il est formé dans sa roche. C’est du gaz de schiste. Cela, on le savait depuis longtemps, mais la technologie et le cout n’était pas au rendez vous 50-100 ans plus t^ot.
      Mais il a suffit que le prix du gaz augmente, pour que les industriels développent de nouveaux moyens techniques. Le prix de vente élevé a rendu possible l’exploitation de ce gaz de schiste, et les réserves mondiales de gaz a plus qu’augmenté

      C’est pareil pour les terres rares. Elles ne sont pas si si si rares que ca. Le rapport offre/demande actuel a fixé son prix à un certain niveau. Et produire des terres rares à ce prix, il n’y a que la Chine qui est capable de le faire. Si la Chine était un grand pays « civilisé », alors elle aurait un niveau élevé pour les normes de sécurité, pour les travailleurs, pour la population et pour l’environnement. Il faudrait des usines propres, avec des systèmes de dépollution des émissions dans l’air, de rejets dans les cours d’eau, de contamination des nappes phréatiques, etc… Tout ceci a un cout, qui finira par rendre le prix de vente élevé de ces terres rares, et donc va rendre son exploitation rentable dans d’autres parties du monde, tout comme le pétrole cher a rendu rentable l’exploitation du sable bitumeux canadien…

Poster un commentaire